Lors de l’organisation des obsèques, vous aurez à choisir entre l’inhumation ou la crémation. C’est un choix important dans lequel les équipes des Pompes Funèbres Boudrier vous accompagnent, tout en gardant comme mot d’ordre le respect des volontés du défunt.

L’inhumation, aussi appelée plus communément enterrement, consiste à enfouir le cercueil qui contient le corps du défunt dans le sol, dans un caveau (il existe différent types de caveaux).

La crémation est le fait de brûler le corps du proche disparu qui est bien sûr, au préalable, disposé dans un cercueil. Sous l’effet de la chaleur (et non pas des flammes), le corps devient cendres.

L’inhumation ou la crémation doit s’effectuer au plus tôt 24h après le décès et au plus tard dans les 6 jours ouvrables qui succèdent le décès, sinon une autorisation préfectorale sera nécessaire.

L’inhumation par les pompes funèbres Boudrier

Les pratiques liées à l’inhumation sont effectuées en fonction d’un certain nombre de règles. Les pompes funèbres Boudrier s’engagent à vous éclaircir sur notre métier. L’inhumation est la mise en terre du défunt. Cette pratique est la plus répandue pour organiser des funérailles en France, et même à l’échelle mondiale.

Pour inhumer un défunt, il est nécessaire d’obtenir l’autorisation auprès du maire de la commune du cimetière. Ce sont nos équipes qui se chargent de cette étape.

La concession pour l’inhumation

La personne décédée est inhumée dans une concession funéraire au sein du cimetière désigné. La personne décédée peut être inhumée dans le cimetière de la commune où il résidait, celui de la commune où il est décédé ou celui où est situé le caveau de famille (si sa famille en possède un).

L’inhumation peut aussi être effectuée dans une autre commune, mais le maire est libre de la refuser.

Dans le cas où la personne décédée n’avait pas de concession, elle sera inhumée en terrain commun, dans un emplacement individuel. Ce dernier est mis à disposition gratuitement pour au moins cinq ans.

La sépulture pour l’inhumation

La sépulture est organisée en fonction des choix du défunt ou de son entourage et dans le respect du règlement du cimetière communal.

La crémation par les pompes funèbres Boudrier

A l’heure actuelle, plus d’un tiers des décès est suivi d’une crémation qui a lieu dans un crématorium. Toujours à l’écoute des évolutions sociétales, les équipes des pompes funèbres Boudrier sauront répondre à toutes vos questions concernant la crémation.

Choisir la destination des cendres suite à une crémation

Suite à la crémation, les cendres sont rassemblées dans une urne cinéraire équipée d’une plaque indiquant l’identité de la personne décédée et le nom du crématorium. L’urne peut être conservée au crématorium durant un an au maximum, le temps maximum pour les proches de décider de l’avenir des cendres.

Les cendres du défunt (conservées dans l’urne) peuvent être inhumées dans une sépulture, dans un cimetière, déposées dans un columbarium, également dans un cimetière, ou scellées sur un monument funéraire, toujours dans un cimetière.

Mais, les cendres peuvent aussi être dispersées. Il est possible de les disperser dans un jardin du souvenir (lieu prévu à cet effet qui se veut reposant et agréable). Les jardins du souvenir se situent souvent les crématoriums ou les cimetières. Il est aussi possible de répandre les cendres en mer ou dans un lieu public (stade, square, jardin public, etc.), à condition de respecter des normes strictes que nos conseillers funéraires peuvent vous expliquer si vous optez pour la dispersion des cendres.

Cependant, il est dorénavant interdit de conserver chez soi les cendres du défunt.