A la mort d’un proche, c’est sa famille qui doit s’occuper de gérer l’intégralité des obsèques et d’en assumer le financement. Alors que la perte d’un proche est déjà une peine lourde, il leur faut encore gérer la partie administrative et financière du décès.

C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, près de 40% des Français ont déjà choisi d’organiser leurs obsèques : pour épargner cette tâche à leur famille lors de leur décès.

Et pour les superstitieux, sachez qu’anticiper sa mort n’a rien de macabre, l’objectif de la plupart des gens étant tout simplement, de ne plus avoir à s’en soucier.

Les assurances obsèques : la meilleure solution

Si vous n’avez pas envie de passer beaucoup de temps à vous occuper de l’organisation de vos obsèques, vous pouvez aller voir un expert. Celui-ci vous posera toutes les questions nécessaires, toutes celles auxquelles vous n’auriez pas pensées tout seul.

En mettant les points sur les i avec votre conseiller funéraire, vous pourrez choisir vos obsèques dans leurs moindres petits détails, le type d’obsèques, le cimetière, le cercueil, …

C’est la solution la plus simple, mais elle a aussi un coût. Un coût qui permet d’avoir l’assurance que vos dernières volontés seront respectées.

Même si certains font le choix de s’occuper de tout eux-mêmes.

Les obsèques, un sujet parfois complexe

En France, les obsèques sont la plupart du temps accompagnées d’un rite religieux. Vous pouvez choisir l’inhumation, le choix par défaut si vous ne précisez rien, ou la crémation.

Depuis quelques années, les tendances évoluent et il est de plus en plus courant d’opter pour la crémation. Les cendres peuvent ainsi être dispersées dans des lieux autorisés par l’Etat, sinon, elles seront placées au cimetière.